default-logo

La ville de Sétif a été élue ce jeudi, Ville verte par le prix du président de la République, récompensant les villes ayant consacré le plus d’aménagement d’espaces verts aux profits des citoyens. Ceci alors que les villes de Tlemcen et Médéa ont eu respectivement le deuxième et troisième prix.

Lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la journée nationale de l’arbre et à la veille de la célébration de la journée internationale des villes, et en présence des ministres et plusieurs responsables dont le wali d’Alger, la première responsable du secteur de l’Environnement, Fatima-Zohra Zerouati, a souligné dans son allocution de la protection de l’environnement conformément notamment aux engagements de l’Algérie vis-à-vis de plusieurs organisations internationales et son adhésion aux conventions.

Ceci avant de mettre en exergue l’importance de l’institution du prix du président de la République de la ville verte à l’éveil d’une conscience aux questions liées à la protection et le respect de l’environnement.

Le jury, présidé par Mme Nadia Nechouf , est composé de 15 membres issus de 9 ministères et des acteurs de la société civile.

Lors de cette cérémonie, une convention a été signée entre les Ministères de l’Environnement et des Energies Renouvelables d’un côté, et celui de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication.

Aussi, des chercheurs et des associations activant dans le domaine de l’environnement, la protection de la nature, le développement durable et les changements climatiques ont été honorés à cette occasion, de même que le prix du jury a été décerné à la wilaya d’Adrar.

A souligner enfin que le jury de ce concours a reçu 128 dossiers pour 35 wilayas participantes à l’issue desquels 11 villes ont été classées de 9 wilayas.