default-logo

Le programme SwitchMed, financé par l’Union Européenne (UE) et mis en œuvre par les représentants de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), du Programme des Nations Unies pour l’Environnement /Plan d’Action pour la Méditerranée (PNUE/PAM) et son Centre d’Activités Régionales pour la Consommation et la Production Durables (SCP/RAC) et du PNUE/DTIE (Division de la Technologie, de l’Industrie et de l’Économie), vise à faciliter la transition vers une Consommation et une Production Durables (CPD) dans les pays de la rive sud de la méditerranée dont l’Algérie. Sa mise en œuvre repose sur trois (3) composantes:

I. Politique: structurée autour de la convention de Barcelone et des plans nationaux de consommation et de production durables. Composée de 2 sous composantes :

  1. Sous composante : Régionale (PNUE-PAM).
  2. Sous composante : Nationale (PNUE-DTIE).

 

II. Démonstration: axée sur des activités en lien avec le volet politique ainsi qu’avec le secteur privé. Composée de 3 sous composantes :

  1. Sous composante : Production durable – MED TEST II (coordonnée par ONUDI).
  2. Sous composante : Entrepreneuriat vert et renforcement de la société civile (coordonnée par SCP/RAC).
  3. Sous composante : Plans d’actions nationaux pilotes (coordonnée par SCP/RAC).

 

III. Mise en Réseau (networking): une fonction de mise en réseau visant à permettre les échanges, l’exploitation des enseignements acquis et la reproduction des activités (coordonnée par SCP/RAC & ONUDI).

En effet, les activités du programme SwitchMed et notamment la souscomposante 1 (composante 2) relative à la Production durable –MED TEST II (Transfer of Environmentally Sound Technologies ou Transfert des Technologies Écologiquement rationnelles) sont mises en œuvre par le Centre National des Technologie de Production plus Propre « CNTPP » à travers 12 entreprises du secteur agroalimentaire.

La démarche retenue pour la mise en place de cette sous-composante 1 consiste en :

  1. Le renforcement de l’expertise nationale autour des approches de production durable et de production propre et économes en ressources (Approche TEST /PPER).
  2. La réalisation de projet de démonstration auprès des entreprises industrielles, qui consiste en l’identification et la mise en œuvre de pratiques et procédés en faveur de la production durables à travers des plans d’action élaborés après une phase de diagnostic.
  3. L’information des décideurs politiques locaux sur les activités de cette sous composante, dans le cadre d’organisation d’un atelier d’échange d’information et de proposition de recommandations pour l’harmonisation et le renforcement des politiques et des mécanismes incitatifs pour la promotion des technologies propres et l’utilisation efficace des ressources de l’industrie nationale. Les échanges devront aboutir à l’élaboration d’une feuille de route nationale incitant au déploiement massif des approches PPER au sein de nos entreprises industrielles.

La sous-composante 1 « MED TEST II » est en cours de finalisation et devrait être clôturé au mois d’Avril 2018. Les actions réalisées à ce jour sont :

  1. La formation d’experts Algériens sur l’approche TEST, qui ont constitué la ressource principale dans la réalisation du projet de démonstration auprès d’entreprises Industrielles. TEST est une approche intégrée développée par l’ONUDI dont l’objectif est d’encadrer et de faciliter aux entreprises industrielles la transition vers une production durable, propre et économe en ressources (PPER)
  2. La mise en place du projet de démonstration TEST auprès de 12 Entreprises relevant du secteur agro-alimentaire. Ce projet a consisté en :
  • Un diagnostic des performances environnementales, énergétiques et de consommation de matières ;
  • La formation du personnel des 12 entreprises désignées pour la mise en œuvre du projet TEST ;
  • L’élaboration de plans d’action pour améliorer ces performances et préparer la transition vers des modes de production propres.

Toutefois, pour une meilleure vision de l’approche TEST et sa reproduction sur les autres secteurs, une feuille de route doit être établit en concertation avec les parties prenantes de cette approche à savoir le secteur de l’industrie, de l’énergie et de l’environnement. Cette feuille de route devra répondre aux impératifs suivants :

  • De quelle manière les activités d’appui à la PPER pourraient se poursuivre au-delà du Programme SwitchMed, et ce dans une perspective d’appropriation profonde et sans nécessairement recourir à l’expertise et au financement étrangers ?
  • Sur quelles dimensions politiques, institutionnelles, organisationnelles et comportementales agir pour créer les conditions les plus favorables à la généralisation de la PPER dans le tissu industriel Algérien y compris par l’adaptation et la création de dispositifs d’appui adéquats ?

L’élaboration de cette feuille de route va permettre de disposer d’un instrument de politique d’appui à la PPER harmonieux et transversal permettant :

  • Une cohérence globale dans la vision de l’Etat et dans son implication dans le processus d’appui à la production durable et la PPER (dimension essentielle des ODD 9 et 12).
  • Une mutualisation des ressources des trois Ministères ainsi que les Agences, Institutions et Directions y afférentes induisant une plus grande efficience, et un meilleur emploi des deniers publics.

La concrétisation et la réussite du projet MED TEST II par les entreprises pilotes, feront l’objet d’un événement de diffusion de l’information à l’échelle nationale et offriront l’occasion à l’ONUDI pour décerner des certificats aux représentants des entreprises participantes au projet ainsi que les experts formateurs.