default-logo

Le Centre National des Technologies de Production plus Propre (CNTPP), sous tutelle du Ministère de l’Environnement et des Energies Renouvelables a organisé en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel « ONUDI » un séminaire de restitution du projet MED TEST II, le 08 mai 2018 à l’hôtel El Djazair (Ex Saint George) Alger.

La cérémonie d’ouverture officielle a été effectuée par le Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable en présence des représentants officiels de l’Union Européen et de l’ONUDI en Algérie.

Cet événement a été une opportunité pour présenter les résultats et bénéfices de la méthode TEST appliqués aux douze (12) entreprises de démonstration engagées dans ce projet et issues du secteur agroalimentaire. Aussi une présentation globale du projet Med Test dans la rive sud de la méditerranée (Maroc, Tunisie, Egypte, Jordanie, Liban, Palestine) a été faite par la représentante de l’ONUDI.

Le programme Switch Med, financé par l’Union Européenne « UE », s’efforce d’aider la région du sud de la Méditerranée à adopter d’avantage les modes de consommation et de production durables (MCPD). Il soutient les industries, les nouveaux entrepreneurs verts, les fournisseurs de services, la société civile et les décideurs politiques par le biais d’activités de démonstration, de l’élaboration de politiques et de la mise en réseau d’incubateurs éco-innovants pour se diriger vers des sociétés à faibles émissions de carbone et résilientes au changement climatique, et pour créer de nouvelles opportunités économiques.

Transformer les défis en opportunités est au cœur de la composante MED TEST II qui est une partie unique et innovante du programme Switch Med. La méthodologie de transfert de technologies écologiquement rationnelles (TEST) de l’ONUDI aborde les coûts croissants de l’énergie et des matières premières, en démontrant les meilleures pratiques :

  • Efficacité des Ressources et de la Production Propre (ERPP) ;
  • L’amélioration de la productivité ;
  • L’adoption d’une production plus efficace et plus propre.

Le projet TEST a identifié globalement 192 mesures pour améliorer l’ERPP, il a permis de démontrer également l’existence d’un potentiel de réduction de la consommation des ressources en eau et énergie. Ainsi qu’une réduction de la charge polluante.